Rap tout (1991)

Les Inconnus



Résumé du topic :


Ce clip musical des Inconnus moque le système fiscal français en insistant sur la pléthore de taxes et d'impositions diverses et variées qui contribuent à véhiculer l'image d'une administration cupide et prédatrice.

Les inconnus sont un trio comique créé en 1984 composés de Didier Bourdon, Pascal Légitimus et Bernard Campan. Ce clip musical se propose de tourner en ridicule le système fiscal français. Les administrations fiscales ainsi que les autres organismes chargés de recouvrir les prélèvements obligatoires sont représentés par des vampires prédateurs qui sucent le sang de leur victime.

Les inconnus entendent ainsi montrer le caractère injuste et spoliateur du système fiscal français qui renferme plus d’une centaine de taxes et autres formes d’impôt. L’accent est mis sur une administration qui véhicule l’image d’une entité cupide qui, quoi qu’il arrive, cherche à s’accaparer les ressources des citoyens au nom de n’importe quel prétexte. Certains y verront sans doute une forme de remise en question de la légitimité de la fiscalité actuelle.

Se pose alors la question des pistes explorables pour rendre le système fiscal plus juste et plus transparent. Une première réponse peut être trouvée dans l’utilisation qui est faite des impôts et des deniers publics. Les contribuables seraient sans doute moins importunités à l’idée de payer leurs impôts si l’État se bornait à rester dans ses justes limites : protéger l’exercice de nos droits et libertés au lieu de les entraver.

Vient ensuite un critère de simplicité. La complexité et l’opacité du système actuel est évidemment source de réticences et de frustrations pour les contribuables. Il en va de même pour le montant des prélèvements obligatoires qui excède sans doute le niveau d’imposition nécessaire pour maintenir l’ordre nécessaire à l’épanouissement de la société et des individus qui la font. D’autant plus qu’une fiscalité spoliatrice génère ses propres effets pervers. L’idée d’un impôt basé sur un taux unique apparaît donc comme une solution intéressante pour assainir les relations entre les administrations et les administrés.

Partager la ressource