Les femmes gagnent-elles moins que les hommes ? (2011)

Steve Horwitz

Nous entendons régulièrement dire que les femmes gagnent moins que les hommes pour une même tâche. Aux États-Unis, on évoque régulièrement le chiffre de 75% pour exprimer la différence entre les salaires perçus par les femmes et ceux perçus par les hommes. Cette énonciation est pour le moins véritablement contre-intuitive. La mondialisation contemporaine accroît en effet la pression concurrentielle. Celle-ci pousse les entreprises à s’adonner à une course effrénée à la rentabilité, et ceci notamment par une optimisation toujours plus intransigeante des coûts de production. Cette course à la performance est d’ailleurs régulièrement critiquée par les plus sceptiques à l’égard de l’économie de marché.

Si les écarts salariaux mentionnés étaient vraiment réels, alors comment expliquer que les entreprises continuent à embaucher des hommes et ne discriminent pas davantage au profit de la main d’oeuvre féminine qui, selon les théories en question, serait 25% moins chère pour une productivité équivalente ? Une telle affirmation est illogique dans la mesure où une entreprise ne peut jamais survivre à moyen terme si elle n’optimise pas ses coûts. Il faut donc regarder dans les détails. C’est précisément ce que fait le professeur Steve Horwitz dans cette vidéo. Il ne nie pas que les femmes gagnent en moyenne moins que les hommes. Il faut cependant aller plus loin que l’hypothèse de la discrimination salariale.

Steve Horwitz constate en effet que les femmes ne participent pas de la même manière que les hommes au marché de l’emploi. Non seulement elles n’occupent pas les mêmes postes; mais elles sont davantage susceptibles de privilégier leur vie familiale au détriment de leur vie professionnelle. Steve Horwitz n’exclut pas que ces phénomènes culturels puissent être la marque d’un certain sexisme. Il convient simplement de garder à l’esprit que les facteurs sociologiques qui poussent les femmes à investir dans des compétences et des carrières moins rentables que celles des hommes démentent l’idée qu’elles seraient victimes, sur le marché du travail, d’une quelconque discrimination.

Si l’on veut véritablement agir sur les inégalités salariales entre hommes et femmes, cela suppose donc avant toute chose d’essayer de changer les mentalités en sensibilisant d’un côté les femmes à l’acquisition de compétences plus lucratives tout en interpellant éventuellement les hommes sur la nécessité d’investir davantage dans la vie familiale pour équilibrer les responsabilités et les perspectives de chacun.

La traduction de cette vidéo produite par Learn Liberty vous est offerte par l’École de la liberté.

Partager la ressource