Le Gouvernement omnipotent (1944)

Ludwig von Mises

Description :

Extrait de la préface :

A la base de toutes les doctrines totalitaires se trouve la croyance que les gouvernants sont plus sages et d’un esprit plus élevé que leurs sujets, qu’ils savent donc mieux ce qui est profitable à leurs sujets que leurs sujets eux-mêmes. Werner Sombart, jadis champion fanatique du marxisme puis champion non moins fanatique du nazisme, eut l’audace d’affirmer que le Führer recevait ses ordres de Dieu et que l’institution du Führer était une révélation permanente 1. Quiconque l’admet doit naturellement arrêter de poser des questions sur l’opportunité de la toute puissance étatique.

Ceux qui ne sont pas d’accord avec cette justification théorique de la dictature réclament pour eux-mêmes le droit de discuter librement les problèmes en cause. Ils n’écrivent pas état avec un É majuscule. Ils ne reculent pas devant l’analyse des notions métaphysiques de l’hégélianisme et du marxisme. Ils réduisent toute cette phraséologie sonore à une simple question : Ces moyens proposés sont-ils convenables pour atteindre les fins poursuivies ? En répondant à cette question, ils espèrent rendre service à la grande majorité de leurs compatriotes.

Ludwig von Mises.

New York, janvier 1944.

Voir le produit sur le site de l’Institut Coppet

Longueur :

  • 204 pages

Difficulté :

  • Facile

Temps de lecture :

  • Entre 2 et 4 heures

Pour citer cet ouvrage :

  • Ludwig von Mises, Le gouvernement omnipotent, Paris, Institut Coppet, 2011, 204 p.

Partager la ressource