La démocratie individualiste (1907)

Yves Guyot

Description :

Dans la démocratie individualiste, qui date de 1907, Yves Guyot entend démontrer qu’il y a antinomie entre la démocratie et le socialisme. La Révolution a proclamé la liberté individuelle ; le socialisme vise à la supprimer, puisqu’il nie le droit des ouvriers à rester en dehors du syndicat, et le droit du patron à employer les ouvriers non-syndiqués. La Révolution a proclamé l’égalité et supprimé les classes et les castes ; les socialistes les rétablissent et ne s’intéressent qu’à l’une d’elles. La Révolution a proclamé la propriété individuelle ; le socialisme entend l’abolir et veut faire de l’État le seul propriétaire. Dans sa préface il résume le problème en quelques mots : « L’Individualisme est la doctrine politique d’après laquelle l’Individu est la fin et l’Etat le moyen. L’Individualisme remplace l’ancienne formule : « l’individu pour l’Etat » par celle-ci : L’Etat pour l’individu. L’Individualisme n’admet pas qu’on puisse imposer une contrainte à un individu qui ne fait de mal à per­sonne. »

Source : Institut Coppet

Longueur :

  • 283 pages

Difficulté :

  • Facile

Temps de lecture :

  • 2 à 4 heures

 

Pour citer cet ouvrage :

  • Yves Guyot, La démocratie individualiste, Paris, V. Giard & E. Brière, 1907, 283 p.

Partager la ressource