House of Cards : les trois leçons de Frank Underwood (2014)

Steve Horwitz

Description :

Les médias tendent à nous donner une vision romantique de la politique dans laquelle les dirigeants seraient des hommes bienveillants, au-dessus des masses et œuvrant bénévolement pour le bien commun. C’est pourquoi la série House of Cards est souvent qualifiée de cynique. Elle contraste en effet avec l’idée que les pulsions individualistes qui caractérisent l’ordre du marché doivent être encadrées par une classe dirigeante qui serait mieux qualifiée que les populations pour prendre les décisions qui les concernent. Mais cette vision est-elle justifiée ? 

Partager la ressource