De la démocratie en Amérique (1835)

Alexis de Tocqueville

Description :

Théoricien du libéralisme, Tocqueville montre dans De la démocratie en Amérique comment la démocratie s’est accompagnée des progrès de l’individualisme. Cependant, les droits individuels une fois proclamés et reconnus, ce goût pour la liberté s’est corrompu en passion pour l’égalité, favorisant la diffusion d’un esprit majoritaire et conformiste.

En effet, à force de réclamer les mêmes droits pour tous, les individus se contentent de revendiquer une égalisation de leur condition sociale et de leur mode de vie. Or, la majorité ne se reconnaissant que dans ce qui lui ressemble, l’obsession égalitariste finit par nuire à la créativité, toute volonté de différenciation étant par avance condamnée ; elle finit aussi par menacer les institutions politiques elles-mêmes. Uniquement soucieux de défendre leurs acquis sociaux et matériels, les individus se désintéressent de la chose publique et se replient sur leur vie privée, au profit d’une administration toute puissante dont la douce tyrannie menace à terme leurs libertés.

Cette analyse de la pensée unique et du conformisme démocratique fait de Tocqueville un auteur résolument moderne, dont l’oeuvre a eu une influence considérable et mérite plus que jamais qu’on la découvre. –Paul Klein

Voir le produit sur le site de l’Institut Coppet

Longueur :

  • 635 pages

Difficulté :

  • Intermédiaire

Temps de lecture :

  • Plus de 4 heures

 

Pour citer cet ouvrage  :

  • Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique, Paris, Institut Coppet, 2012, 635 p.

Partager la ressource