Crise du capitalisme ou de l’interventionnisme (2008)

Un monde libre

Les médias ne cessent de répéter que la crise économique est le résultat de la faillite du capitalisme. Un examen plus minutieux des faits montre pourtant que la source de la crise a davantage été politique. Plusieurs facteurs politiques l’expliquent. Il faut tout d’abord évoquer les politiques monétaires et les taux artificiellement bas pratiqués par les banques centrales; Viennent ensuite un certain nombre de dispositions qui ont incité les banques à prêter à des ménages peu solvables. Il faut enfin considérer l’aléa moral qui découle de la garantie publique au nom du “too big to fail”.

Partager la ressource